forbot
Tous les pays
La Chine reprend ses importations d'huile de soja en provenance d'Argentine — News and photos on Allbiz France
La devise (EUR)
La Chine reprend ses importations d'huile de soja en provenance d'Argentine — News and photos on Allbiz France
Tous les sections
All.BizFranceLes nouvellesMarche agricoleLa Chine reprend ses importations d'huile de soja en provenance d'Argentine

La Chine reprend ses importations d'huile de soja en provenance d'Argentine

13 Oct 2010 08:26 | Marche agricole

La présidente argentine Cristina Kirchner l'a confirmé sur Twitter mardi 12 octobre : la Chine va reprendre ses importations d'huile de soja en provenance d'Argentine, après six mois d'embargo de fait.


La rumeur était de plus en plus forte depuis lundi. Hier, mardi 12 octobre, à Pékin, le négociant français Louis-Dreyfus mais aussi la maison de négoce contrôlée par l'Etat chinois, COFCO, avaient informé l'ambassadeur argentin qu'ils avaient reçu la permission d'importer à nouveau de l'huile de soja du pays sud-américain.

L'Argentine est le premier exportateur mondial d'huile de soja, et la Chine en était jusqu'à présent le premier importateur. Mais depuis la fin du mois de mars, Pékin avait mis en place des contrôles sanitaires si sévères aux cargaisons d'huile argentines, que cela revenait à les interdire de fait. La Chine répliquait ainsi aux taxes que Buenos Aires avait décidé d'imposer à toute une série de produits chinois.

Pour l'Argentine c'est un débouché de 4 millions 600 000 tonnes d'huile de soja, soit 2 milliards de dollars, qu'il fallait remplacer ! Sur les rives du Rio de la Plata, les exportateurs ont d'une part décidé de triturer moins de soja en huile, ils ont vendu celle qu'ils avaient à prix cassé tout l'été vers d'autres destinations, et ils ont accordé plus de place aux biodiesels.

Surtout, ils ont exporté encore plus de graines de soja que d'habitude... vers la Chine ! Car ce produit n'était pas concerné par l'embargo de Pékin. « Les importations chinoises de graines de soja, cette année, ont progressé de 400 par rapport à 2009 ! », observe-t-on chez Dreyfus, à Buenos Aires. La Chine a donc trituré le soja argentin chez elle, pour en faire de l'huile. Les marges sont allées à ses usines. Et elle a par ailleurs importé un peu plus d'huile du Brésil et des Etats-Unis pour satisfaire les besoins chinois. La conséquence a tout de même été une hausse des prix domestiques de l'huile de soja.

Aujourd'hui Pékin craint une inflation trop forte de ce produit, crucial dans l'alimentation chinoise. C'est en grande partie ce qui l'a motivée à laisser courir la rumeur d'une reprise des importations d'huile argentine. Avec succès ! Les cours de l'huile de soja, qui s'étaient envolés à leur plus haut depuis septembre 2008 à la bourse de Dalian, dans le sillage du soja américain, sont rapidement redescendus dans l'après-midi.

La source:  RFI

Les nouvelles de la rubrique: Marche agricole

Comparez0
ClearLes éléments sélectionnés: 0